Acheter inhalateur asthme sans ordonnance en ligne РSans prescription & Légal

docteurPr√©disposition g√©n√©tique, pollution de l’air, augmentation du nombre de particules fines dans l’air, allergies, autant de facteurs qui conduisent √† un constat des plus alarmants : de nos jours, environ un Fran√ßais sur quinze souffre d’asthme en France.

Par ailleurs, au vu de la difficult√© de diagnostiquer l’asthme, ce chiffre est tr√®s probablement sous-estim√©. Face √† cette pathologie, le traitement prescrit est souvent le m√™me et passe par la prise d’un bronchodilatateur qui se pr√©sente le plus souvent sous la forme d’un spray inhalateur.

Acheter un inhalateur de l’asthme sans ordonnance

Il est possible d‚Äôacheter des inhalateurs pour l’asthme en ligne sans prescription du m√©decin en pharmacie en ligne. √Ä coup de la cr√©ation d‚Äôune ordonnance en ligne par un diagnostic √† distance, l‚Äôachat d’un inhalateur asthme est l√©galement admissible. La base juridique est le r√®glement de l’UE sur la mobilit√© des patients.

Apr√®s avoir compl√©t√© une fiche du patient, le m√©decin va achever l‚Äôordonnance en ligne et la pharmacie par correspondance exp√©die l’inhalateur asthme souhait√©.

Vous pouvez commander un inhalateur asthme sans ordonnance chez les pharmacies en lignes suivantes:

Acheter des inhalateurs asthme sans ordonnance

 

Achter un inhalateur asthme sans ordonnance en ligne en Europe

  • Achter des inhalateurs de l’asthme sans prescription en ligne est l√©gale en France
  • La directive europ√©enne sur la mobilit√© des patients autorise l’achat de m√©dicaments d√©livr√©s sur ordonnance, tels que inhalateurs asthme, par t√©l√©diagnostic dans d’autres pays de l’UE
  • Vous devez remplir un questionnaire en ligne pour obtenir l‚Äôordonnance en ligne.

 

inhalateur asthme

Liste d’inhalateurs de l’asthme

dokteronlineLes suivantes inhalatuers asthme sont disponibles chez DokterOnline

  • Ventoline
  • Seretide
  • Flixotide
  • Symbicort
  • Bricanyl
  • Salm√©t√©rol
  • Serevent
  • Airomir
  • Clenil Modulite
  • Pulmicort Turbuhaler
  • QVAR
  • Xolair
  • Atrovent
  • Salamol
  • Salbutamol
  • Relvar Ellipta
  • Montelukast
  • Ipratropium Steri-Neb
  • Respontin
  • Salbulin
  • Medrol
  • Alvesco

Inhalateurs asthme sans prescription

L’asthme est une maladie chronique affectant principalement les voies respiratoires inf√©rieures que sont les bronches.

Elle se caract√©rise par diff√©rents facteurs : une contraction des muscles lisses qui entourent les bronches, une inflammation associ√©e √† un gonflement de la muqueuse des bronches et enfin par une production anormale de mucus. Le point le plus probl√©matique de l’asthme est une inflammation importante de la muqueuse des bronches. Cette inflammation est un syst√®me de protection mise en place par l’organisme afin de mobiliser une grande quantit√© de globules blancs. Comme chacun sait, l’asthme se manifeste par crise. Entre deux crises, la respiration de la personne malade est g√©n√©ralement normale. Ce dernier aspect vient complexifier le diagnostic de cette maladie.

Comment se d√©clenche une crise d’asthme ?

L’asthme est malheureusement une maladie chronique dont les causes sont encore mal identifi√©es et dont on ne peut gu√©rir totalement. Des √©tudes ont montr√© qu’il y a avait une composante g√©n√©tique, mais que des facteurs ext√©rieurs √©taient aussi responsables de la survenue de crises. Chez les individus asthmatiques, des facteurs irritants tels que le tabac ou l’exposition √† des produits chimiques, une infection (bact√©rienne, un virus), des allergies ou encore la pratique d’une activit√© sportive peuvent √™tre des √©l√©ments d√©clencheurs.

Comment se manifeste une crise d’asthme ?

La contraction des muscles lisses des bronches combin√©e √† leur inflammation conduit √† une r√©duction significative du diam√®tre des bronches et donc √† la diminution du flux a√©rien qui se traduit par un sifflement audible lors de l’expiration de l’air. Pour se rendre compte de ce que vit une personne asthmatique au quotidien, essayez de vous imaginer en train d’expirer √† travers une paille. Les malades peuvent aussi ressentir occasionnellement une oppression dans la poitrine, √™tre essouffl√©s, et parfois m√™me tousser. La dur√©e des crises d’asthme est tr√®s variable selon les individus, mais aussi en fonction des crises. Une crise d’asthme peut ainsi varier de plusieurs minutes √† quelques heures. Il en va de m√™me pour la fr√©quence et l’intensit√© des crises d’asthme qui varient consid√©rablement d’un individu √† l’autre.

En revanche, les crises d’asthme sont plus fr√©quentes la nuit, car notre production de cortisol, un anti-inflammatoire naturel, est plus faible la nuit.

Il existe deux principaux types d’asthme :

  • l’asthme intermittent : les sympt√īmes apparaissent uniquement au moment des crises. Ils sont occasionnels, ponctuels et g√©n√©ralement induits par un √©l√©ment ext√©rieur d√©clencheur.
  • l’asthme persistant : les sympt√īmes de l’asthme restent pr√©sents entre les crises. Le traitement de ce type d’asthme n√©cessite obligatoirement la mise en place d’un traitement de fond.

L’√©volution de l’asthme est extr√™mement difficile √† √©tablir. Afin d’√©viter l’√©volution vers une forme d’asthme plus s√©v√®re, la mise en place d’un traitement de fond peut s’av√©rer particuli√®rement importante. Pourquoi prendre un traitement de fond si vous prenez d√©j√† un traitement efficace contre vos crises d’asthme ? Tout simplement pour √©viter que les crises deviennent de plus en plus fr√©quentes et que les bronchodilatateurs perdent leur efficacit√© au fil du temps.

Quels sont les diff√©rents types inhalateurs pour l’asthme ?

Il existe diff√©rents types d’inhalateurs utilis√©s pour le traitement de l’asthme ayant chacun des propri√©t√©s et des utilisations diff√©rentes.

Les aérosols-doseurs pressurisés ou sprays

L’a√©rosol pressuris√© contient une substance active dilu√©e dans un liquide que l’on vaporise gr√Ęce √† un inhalateur-spray qui contient un gaz, le hydroxyfluoroalkane, le plus souvent. Ce gaz permet de s’affranchir de l’√©tape d’agitation de l’a√©rosol avant son utilisation. Une seule pression sur le flacon permet de lib√©rer une seule dose de m√©dicament. Afin d’optimiser son utilisation, la pression exerc√©e sur l’inhalateur doit √™tre parfaitement coordonn√©e avec l’inspiration du produit. De plus, l’inspiration doit d√©buter au plus tard dans les 5 secondes apr√®s l’enclenchement de l’inhalateur.

La manipulation peut donc s’av√©rer difficile, particuli√®rement chez les jeunes enfants. Dans ce cas, une chambre d’inhalation peut √™tre utilis√©e. Elle facilite l’utilisation de l’inhalateur qui ne n√©cessite plus d’appuyer sur la cartouche et d’inspirer en m√™me temps. La chambre d’inhalation est compos√©e de deux parties : un r√©servoir √©tanche dans lequel on ins√®re l’inhalateur et une seconde partie que l’on place dans la bouche. Pour faire simple, une fois l’inhalateur actionn√©, la substance active lib√©r√©e est contenue dans la chambre d’inhalation jusqu’√† √™tre inspir√©e par le malade. Les chambres d’inhalation sont rembours√©es √† 65 % par la S√©curit√© Sociale.

Les inhalateurs de poudre sèche

Les inhalateurs de poudre s√®che permettent de s’affranchir des contraintes li√©es au gaz propulseur, mais aussi de faciliter la lecture de la dose de m√©dicaments prise. Ils se pr√©sentent sous forme de dispositifs unidose ou multidose. Les dispositifs unidoses n√©cessitent de recharger le dispositif avant chaque utilisation. Les doses unitaires se pr√©sentent sous forme de g√©lules dont le contenu est lib√©r√© pour permettre l’inhalation apr√®s leur per√ßage.

Les dispositifs multidoses comportent soit un r√©servoir de poudre √† partir duquel une quantit√© d√©termin√©e est pr√©lev√©e par un m√©canisme doseur lors de chaque inhalation soit un nombre d√©fini de doses unitaires dans les capsules d’un blister. Chaque dose est lib√©r√©e du blister lors de l’activation du dispositif imm√©diatement juste avant l’inhalation. Dans tous les cas, les inhalateurs de poudre s√®che ne contiennent pas de gaz propulseur. En g√©n√©ral, pour les dispositifs de poudre s√®che plus particuli√®rement pour les multidoses √† r√©servoir, il est recommand√© de les conserver √† l’abri de l’humidit√©.

Les nébuliseurs

Ces appareils n√©cessitent une faible coop√©ration du patient. Ils produisent un m√©lange d’air et d’eau qui contient le m√©dicament. Celui-ci est pulv√©ris√© sous forme de minuscules gouttelettes et inhal√© √† l’aide d’un masque ou d’un embout en fonction √† choisir en fonction de l’√Ęge du malade.

√Ä quoi sert un inhalateur pour l’asthme ?

L’asthme √©tant une pathologie touchant les vois respiratoires, la prise de m√©dicaments par inhalation est √† la fois la plus adapt√©e mais aussi la plus efficace. Pourquoi privil√©gier les inhalateurs ? La dose de m√©dicament n√©cessaire est beaucoup plus faible que la prise d’un traitement sous une autre forme car le m√©dicament arrive directement au niveau des bronches sans passer par la voie digestive. Son action est aussi beaucoup plus rapide puisque l’inhalation permet de diriger le m√©dicament directement sur sa cible. Enfin, seule une tr√®s faible quantit√© de m√©dicament ne passe dans le sang ce qui limite fortement les effets secondaires. Elle n√©cessite cependant une bonne utilisation de l’inhalateur afin de b√©n√©ficier de la bonne dose de m√©dicament.

La pose d’un diagnostic

Les causes et les sympt√īmes de l’asthme √©tant tr√®s variable d’un individu √† l’autre, il est difficile de poser un diagnostic. Les m√©decins proc√®dent g√©n√©ralement √† deux types d’investigations. La premi√®re est la r√©alisation d’√©preuves fonctionnelles respiratoires comme la mesure du volume d’air expir√© par les poumons. En parall√®le, r√©aliser un bilan des allergies est aussi important puisque ces derni√®res constituent une des principales causes de l’asthme.

L’asthme : quel traitement ?

Il existe deux principaux traitements conventionnels pour l’asthme. Dans les deux cas, ce traitement d’attaque doit √™tre administr√© rapidement. Le traitement de l’asthme n√©cessite d’avoir recours aux cortico√Įdes sous forme de gouttes ou de comprim√©s √† avaler : prednisone, prednisolone ou b√©tam√©thasone. En premi√®re intention, l’utilisation de bronchiodilatateurs sous forme d’inhalateurs est √† privil√©gier : salbutamol (Ventoline¬ģ, Aeromir¬ģ, Ventilastin¬ģ) ou terbutaline (Bricanyl¬ģ). Ils vont permettre aux muscles lisses localis√©s autour des bronches de se d√©tendre et de faciliter ainsi le passage de l’air.

L’asthme √©tant une maladie chronique, il ne peut √™tre gu√©ri. Toutefois, un traitement de fond peut √™tre mis en place afin de diminuer l’intensit√© et d’augmenter l’espacement entre deux crises. Afin que le traitement de fond soit efficace, il faut veiller √† bien le prendre tous les jours. Les r√©sultats ne seront visibles qu’apr√®s 3 √† 4 semaines apr√®s le d√©but du traitement. Il est aussi int√©ressant d’√©viter au maximum l’exposition aux allerg√®nes tels que le pollen ou les poils d’animaux, le tabac, mais aussi les infections en n’oubliant pas de se faire vacciner.

Les substances actives sur l’asthme et leurs effets

Les cortico√Įdes sont des anti-inflammatoires utilis√©s pour traiter l’inflammation des bronches des sujets asthmatiques. Ils permettent aussi la diminution de la production de mucus. Utilis√©s par petite dose, le plus souvent sous la forme de spray-doseur, les cortico√Įdes r√©duisent l’inflammation des bronches et contribuent ainsi √† am√©liorer le passage de l’air. Pour une courte dur√©e ou dans les cas d’asthme s√©v√®re, ils peuvent √™tre pris sous forme de comprim√©s. Par ailleurs, les cortico√Įdes diminuent la sensibilit√© des bronches aux agents irritants, ce qui a pour effet de r√©duire le nombre de crises d’asthme.

En cas de prise de cortico√Įdes par inhalation, l’am√©lioration est progressive et n’est pleinement efficace qu’au bout de quelques semaines. Les bronchodilatateurs sont g√©n√©ralement utilis√©s en association avec les cortico√Įdes et agissent en rel√Ęchant les muscles qui entourent les bronches. Leur efficacit√© peut √™tre rapide en moins de 5 minutes ou plus lente en fonction des mol√©cules. Plus rarement, une prise de bromure d’ipratropium peut √™tre prescrite. Il est conseill√© de l’utiliser dans un n√©buliseur. Il s’agit d’un anticholinergique qui a lui aussi vocation √† diminuer la contraction des muscles des voies respiratoires. Comptez toutefois 1 √† 2 heures pour b√©n√©ficier d’un effet maximum.

Le dosage, un point clé

L’utilisation d’un inhalateur pr√©sente un gros avantage en ce qui concerne le dosage du m√©dicament : il est tr√®s simple. Il suffit de suivre la prescription √† la lettre de votre m√©decin. Une dose correspond √† une pression sur l’inhalateur spray-doseur qui elle-m√™me correspond √† une dose pr√©cise d√©livr√©e de substance active. Pour exemple, une dose de Ventoline¬ģ, d’Aeromir¬ģ ou de Ventilastin¬ģ correspond √† 100¬Ķg de salbutamol et une dose de Bricanyl¬ģ correspond √† 500 ¬Ķg de sulfate de terbutaline.

Le calcul est encore plus simple pour les inhalateurs de poudre s√®che qui fonctionnent par dose unitaire ou √† l’aide d’un syst√®me doseur. Les n√©buliseurs utilisent des doses unitaires de m√©dicaments pr√©sent√©es, la plupart du temps, sous forme de pipettes √† introduire directement dans le kit de n√©bulisation.

Quels sont les meilleurs inhalateurs pour l’asthme ?

Les traitements m√©dicamenteux administr√©s par inhalation sont les plus pertinents pour le traitement des maladies bronchiques tel que l’asthme. Une des raisons principales pour laquelle un traitement peut s’av√©rer inefficace est la mauvaise utilisation du dispositif d’inhalation par le patient. Il existe diff√©rents types de dispositifs d’inhalation sur la march√© : les a√©rosols-doseurs, les inhalateurs de poudre s√®che et les n√©buliseurs. Chacun de ces dispositifs pr√©sente des avantages et des inconv√©nients mais surtout des techniques d’utilisation diff√©rentes qu’il est n√©cessaire d’√©valuer avec le patient et de prendre en compte lors de la prescription du dispositif par le m√©decin.

Afin de maximiser les chances de r√©ussite du traitement, le choix du dispositif doit donc se faire en tenant compte des besoins du patient en terme de traitement, mais surtout en consid√©rant ses aptitudes √† utiliser tel ou tel dispositif d’inhalation. Il faut avoir en t√™te que, m√™me s’ils contiennent le m√™me principe actif, les traitements ne sont pas interchangeables par votre pharmacien. Parmi la profusion d’inhalateurs qui existent sur le march√©, voici cinq mod√®les qui m√©ritent votre attention.

Omnibus BR-CN116

Cet inhalateur et son syst√®me de n√©bulisation garantissent une administration des m√©dicaments efficace, facile et rapide. Pour plus de confort, l’inhalateur Omnibus BR-CN116 est dot√© d’un cordon d’alimentation amovible et d’une poign√©e pour une ergonomie optimale. L’inhalateur convient aussi bien pour une utilisation par des adultes que pour des enfants gr√Ęce aux deux tailles de masques fournis avec l’appareil. La livraison inclut √©galement cinq filtres √† air, mais aussi un √©tui de rangement pour faciliter le transport. Avec ses trois ans de garantie, cet appareil est tr√®s int√©ressant. Un point n√©gatif : le niveau sonore qui peut effrayer les plus jeunes.

Omron C28P

Un des gros points positifs de ce dispositif m√©dical est son efficacit√©. Gr√Ęce √† son taux de n√©bulisation de 0.5 ml/min, cet appareil d√©livre rapidement la substance active avec une taille de gouttelettes particuli√®rement petite soit environ 3 microns. Un chiffre √† retenir : en moins de 5 minutes, ce n√©buliseur peut administrer 2.5 ml de salbutamol. L’inhalateur Omron C28P est tr√®s facile √† utiliser puisqu’il ne dispose que d’un seul bouton.

Afin de faciliter vos s√©ances, ce produit est livr√© avec un sac de transport, un kit de n√©bulisation, un tube √† air de 200 cm, mais aussi avec un masque pour adulte, un masque pour enfant, des embouts buccaux et nasaux et cinq filtres √† air. Ce n√©buliseur, disponible en quatre coloris, est aussi robuste et comporte un compresseur durable dans le temps pour vous permettre un usage intensif et quotidien. Il est donc particuli√®rement utile aux patients qui n√©cessitent la prise d’un m√©dicament plusieurs fois par jour sur le long terme. Un inconv√©nient : son prix est plut√īt dans la moyenne haute.

Hangsun CN560

Ce n√©buliseur est livr√© avec un certain nombre d’accessoires : un tube √† air, un masque pour enfants, un masque pour adultes, un embout buccal, deux embouts nasaux, trois d√©flecteurs et quatre filtres √† air de rechange. Silencieux, la petite taille des particules √©mises d’environ 5 microns permet une bonne p√©n√©tration des gouttelettes de m√©dicaments dans les bronches.

Inhalateur portable de Pipishell

Le n√©buliseur Pipishell pr√©sente l’avantage d’√™tre portable mais aussi particuli√®rement silencieux. L’inhalateur Pipishell est √©quip√© d’une technologie avanc√©e qui lui permet de former des particules de tr√®s petites tailles entre 1 √† 5 microns, de sorte que les particules de m√©dicament p√©n√®trent facilement dans vos bronches afin de maximiser la vitesse d’action du m√©dicament. Tr√®s facile d’utilisation, il vous suffit de presser un bouton pour l’actionner.

Omnibus BR-CN116B

Ce n√©buliseur pr√©sente l’avantage d’√™tre polyvalent et d’√™tre adapt√© √† toute la famille. Il comprend un masque pour enfants, un masque pour adultes et un tuyau d’air. Comme il ne fait que 1,6 kg, cette nouvelle version du n√©buliseur BR-CN116 peut √™tre transport√© d’une pi√®ce √† une autre de la maison sans aucun effort particulier. Malheureusement, certains utilisateurs ont not√© que ce n√©buliseur est un peu bruyant. Ce point peut constituer une g√™ne pour des utilisations nocturnes.

Comment bien utiliser son inhalateur ?

La technique d’utilisation d√©pend du type d’inhalateur. Il est important de demander conseil √† son m√©decin en cas de doute sur l’utilisation de votre inhalateur. Pour plus de d√©tails, n’h√©sitez pas √† consulter des vid√©os sur internet qui vous d√©montreront en pratique l’utilisation d’un inhalateur.

Voici une liste des règles simples à respecter pour bien utiliser son inhalateur-doseur :

  1. Expirer tout l’air contenu dans vos poumons. Pour que le m√©dicament inhal√© soit efficace, il faut qu’une dose suffisante atteigne les bronches. C’est pourquoi il est n√©cessaire d’expirer d’abord √† fond, avant d’utiliser l’inhalateur.
  2. Appuyer ensuite sur l’inhalateur et inspirer profond√©ment.
  3. Bloquer votre respiration pendant au moins 10 secondes. Pour que le m√©dicament ait le temps d’atteindre sa cible, il est important de le conserver dans votre syst√®me respiratoire quelques secondes. En cas de prise de cortico√Įdes, il est aussi recommand√© de nettoyer sa bouche afin d’√©viter les mycoses buccales.

Pour bien utiliser son inhalateur en poudre, voici comment procéder :

Dans une premi√®re √©tape, il faut activer l’inhalateur. Cette √©tape est variable selon les mod√®les. Il est donc important de lire la notice d’utilisation. Par exemple, pour un Turbuhaler¬ģ, il faudra tourner la molette dans un sens puis dans l’autre. Pour un Autohaler¬ģ, il faut soulever le levier vers le haut, agiter l’inhalateur avant d’inspirer. L’√©tape d’inhalation, √† proprement dite, est identique √† celle d’un inhalateur-doseur.

Voici des règles simples à respecter pour bien utiliser son inhalateur nébuliseur :

  1. Laver les diff√©rents √©l√©ments du n√©buliseur √† l’eau savonneuse
  2. Laisser sécher
  3. Choisir l’accessoire √† utiliser et le fixer au dispositif : un masque pour le nez ou un embout buccal
  4. Placer le médicament dans le kit de nébulisation
  5. Mettre en place la masque ou l’embout buccal pour commencer l’inhalation

Les possibles effets secondaires

Les cortico√Įdes inhal√©s pr√©sentent moins de risque d’effets ind√©sirables s√©rieux que les cortico√Įdes en comprim√©s. Pour les traitements de fond, la prise de cortico√Įdes sous forme de spray ou en poudre reste donc √† privil√©gier. En cas de crise, la prise de cortico√Įdes sous forme orale n’est autoris√©e que pendant quelques jours afin de ne pas cr√©er de ph√©nom√®ne d’accoutumance.

Les effets ind√©sirables des cortico√Įdes inhal√©s sont avant tout locaux et sans gravit√© comme l’apparition de mycoses buccales. Pour palier √† cet effet, il suffit de bien se rincer la bouche √† l’eau. Les effets ind√©sirables des bronchodilatateurs utilis√©s par voie inhal√©e sont rares et sans gravit√©. Ils peuvent occasionnellement acc√©l√©rer le rythme cardiaque et peuvent provoquer des tremblements pendant une courte dur√©e.

Que faire en cas de surdosage ?

En cas de surdose m√©dicamenteuse, communiquez imm√©diatement avec un professionnel de sant√© ou le centre antipoison de votre r√©gion, m√™me en l’absence de sympt√īmes. La plupart du temps, un surdosage se manifeste par la manifestation d’effets secondaires de mani√®re exacerb√©e dues √† la prise de la mol√©cule en exc√®s.

Quels sont les traitements alternatifs pour l’asthme ?

Il existe un grand nombre de traitements dits alternatifs ou compl√©mentaires pour le traitement de l’asthme. Tr√®s peu d’entre eux ont montr√© de v√©ritables r√©sultats et ne doivent donc pas √™tre utilis√©s sans l’accord de votre m√©decin. Parmi les plus cit√©s, on retrouve la bioth√©rapie qui consiste √† utiliser des anticorps monoclonaux qui vont neutraliser certaines mol√©cules de l’inflammation. La diminution du ph√©nom√®ne d’inflammation permet d’inhiber l’apparition des crises.

Une autre approche, la thermoplastie bronchique, consiste √† chauffer les muscles lisses des bronches pour que ces derniers soient moins susceptibles de se contracter. D’autres √©l√©ments sont √©nonc√©s comme pouvant avoir un possible impact sur le d√©clenchement de crises d’asthme. Il s’agit de certains aliments, la prise de compl√©ments alimentaires, des s√©ances d’ost√©opathie, l’acuponcture, l’hom√©opathie, les cures thermales et la pratique de certains sports tels que le yoga.

Les conseils pour acheter un inhalateur en ligne

Avant d’acheter un inhalateur en magasin et √† plus forte raison en ligne, vous devez vous poser pr√©alablement un certain nombre de questions :

  • Pour qui cet inhalateur est-il destin√© ? Un adulte, un enfant ou une utilisation familiale ?
  • √Ä quelle fr√©quence allez-vous utiliser l’inhalateur ?
  • L’inhalateur, devra-t-il √™tre souvent d√©plac√© ?
  • Quelle est la gravit√© de votre asthme ?

Les r√©ponses √† ces questions vous permettront de vous guider, vers l’inhalateur qui r√©pond le mieux le plus √† vos besoins. Le type d’inhalateur, les accessoires devant imp√©rativement √™tre fournis, son poids, son ergonomie, son niveau sonore, autant de crit√®res auxquels il vous faut penser afin de ne pas vous tromper.

Agir en cas de crise

En cas de crise d’asthme, une des r√®gles les plus importantes est de garder votre calme car l’angoisse a pour effet d’aggraver la crise. Mettez-vous √† l’aise seul(e) ou si possible faites vous aider par une tierce personne : asseyez-vous, respirez lentement et au besoin desserrez vos v√™tements. Attention, s’allonger lors d’une crise d’asthme est fortement d√©conseill√©. Dans un second temps, prenez vos m√©dicaments prescrits habituels : cortico√Įdes et bronchodilatateurs. Si le traitement ne fonctionne pas, faites-vous conduire aux urgences m√©dicales.

Le traitement de l’asthme chez les enfants

Une prise efficace des m√©dicaments administr√©s n√©cessite une technique d’inhalation optimale √† l’aide d’un inhalateur appropri√© √† l’√Ęge du malade. Le r√©sultat est influenc√© par des facteurs propres au patient et par les caract√©ristiques de l’inhalateur. Chez l’enfant, les facteurs limitants sont une coop√©ration limit√©e et des diff√©rences dans l’anatomie des voies respiratoires et du mode respiratoire. La connaissance de ces facteurs est une condition √† l’application correcte de la th√©rapie par inhalation chez l’enfant.

Alors que le d√©p√īt du m√©dicament peut atteindre 20 % chez l’adulte, il reste faible chez l’enfant, en particulier chez le nourrisson o√Ļ il est estim√© √† 2 % de la dose d√©livr√©e. Ainsi, entre 0 et 4 ans, on privil√©giera l’utilisation des a√©rosols-doseurs coupl√©s √† une chambre d’inhalation avec masque. Apr√®s 4 ans, on peut envisager d’utiliser des a√©rosols-doseurs coupl√©s √† une chambre d’inhalation sans masque. √Ä partir de 10 ans, l’enfant peut prendre directement le spray-inhalateur dans sa bouche. Le n√©buliseur peut √™tre utilis√© √† tout √Ęge. Il sera utilis√© jusqu’√† 3 ans avec un masque puis avec un embout buccal. En revanche, les inhalateurs √† poudre s√®che sont r√©serv√©s, selon les mod√®les, pour les enfants √† partir de 6 ou 8 ans.

Acheter inhalateur asthme sans ordonnance légalement en France

Acheter des inhalateurs asthme sans ordonnance